Ce matin il pleuviote. Et on va à Brixham. Tout le monde est à l'heure, hip hip hip... hourra ! Arrivés là-bas, quartier libre, on se balade, chocolat chaud, achat cadeaux pour papa chéri, retour, en retard pour le meeting. Deux de mes élèves veulent acheter les photos de groupe qu'on a faites, mais au bureau ils me disent que ce n'est pas assez, faut que je me mette avec un autre leader et lui donne l'argent. Ils chipotent. J'en peux plus de cette école !

vac

J'accompagne une élève Danoise au bureau car ils ont retrouvé sa carte de bus, la mienne non, forcément ! J'évoque ma carte SIM dans le vieux sac, mais celui-ci est déjà bien loin, dans une déchetterie, quelque part en Angleterre, J. me fait une accolade pour me réconforter. Je pensais pas que les boss pouvaient être gentils! Je parle du crédit de téléphone acheté pour rien au Tesco, mais c'est le bureau français qui s'en chargera.

Je suis en retard à mon rendez-vous avec un élève pour aller chercher de l'argent que sa mère lui a envoyé via un organisme fait exprès. Je cours le retrouver, l'aperçois en bas de la côte, et je m'étale en beauté devant lui, salop*rie de trottoir ! Je suis sale, j'ai mal aux mains, et j'ai honte. On va chercher l'argent avec succès, enfin quelque chose qui va ! *content*

Mon téléphone a du crédit, mais plus de batterie. Je rentre à la maison le recharger. J'appelle 2 ou 3 élèves que mes collègues recherchent, puis ma coloc pour savoir si je peux lui emprunter sa radio, ce silence m'assomme. Mon MP3 ne se recharge que via ordinateur, que je n'ai pas, forcément. Je reçois un appel d'un numéro français, je répond par un « allô » rigolo en pensant que c'est un élève, qui d'autre?, et en fait c'est un REM français, R., qui vient d'arriver avec deux autres leaders françaises P. et V. et de nouveaux élèves. Les REM sont là pour nous soutenir dans notre boulot, et rapporter les problèmes au bureau étranger respectif, il aurait pu arriver plus tôt ! Jusqu'ici j'étais la seule Française, je suis contente, je vais enfin pouvoir me plaindre en français ! Il pensait qu'on se verrait le soir, au final pas vu, d'ailleurs je n'ai vu personne.

Après le meeting de l'après-midi on était 8 leaders à aller manger une pizza. Malgré tout, j'étais seule car le 8ème ne s'est pas assis en face de moi mais en bout de table de l'autre côté. Non mais sérieux ! Je pue ? Aucun effort. En tout y'en a que 3 ou 4 qui me parlent. Ils ne savent pas ce qu'ils loupent !

 

 

J'étais en Town Duty mais je ne savais pas avec qui. Je remonte à l'école, personne, j'aurai attendu 40 minutes. J. le boss m'appelle concernant deux étudiantes absentes, j'en profite pour lui demander où est mon binôme, il dit qu'il va alors l’appeler et me redire. Ce qu'il n'a pas fait. Je redescend au Pavilion à une quinzaine de minutes, c'est le point de rendez-vous de tous les élèves avant les activités, et je ne croise pas un leader. Au final personne ne m'aura appelé, énervée j'en ai conclu qu'on avait pas besoin de moi, je suis rentrée. Il était 20h30, douche, lecture, sommeil, pas un appel.